Apisuisse signe une déclaration d'intention avec la branche sucrière

En 2020, apisuisse s'est engagé avec détermination et succès contre la demande de réautorisation du Gaucho, un néonicotinoïde fortement toxique pour les abeilles. Suite à l'interdiction de ce produit, les producteurs de betteraves sucrières se sont vus confrontés à de nouveaux défis et cherchent des solutions leur permettant de réduire les risques des produits phytosanitaires envers l’environnement. Les représentants de la branche du sucre envisagent en particulier d’augmenter considérablement la proportion de betteraves sucrières produites selon les standards IP-Suisse et Bio-Suisse. C’est dans ce but qu’ils ont contacté apisuisse pour les accompagner dans cette transition. apisuisse est prêt à soutenir ces mesures et à accompagner la branche sucrière dans ses efforts, pour autant qu’un calendrier ambitieux de réduction des substances les plus toxiques avec des objectifs mesurables soit mis en œuvre et respecté. Cela profitera aussi bien aux abeilles sauvages que domestiques.

apisuisse souhaite en outre, en collaboration avec les producteurs de betteraves sucrières, créer de nouvelles surfaces fleuries et revaloriser les surfaces existantes, ce qui renforcera la biodiversité et les abeilles à long terme.

La démarche repose sur la volonté de l'agriculture de réduire son impact sur son environnement direct. Convaincu que la coopération est la stratégie la plus efficace à long terme, apisuisse s’engage avec conviction dans ce projet avec l’espoir de résultats concrets.

apisuisse est conscient que la réduction des pesticides dans la culture de betteraves sucrières est difficile à réaliser. Si ce projet à caractère expérimental devait être couronné de succès, apisuisse espère que ce modèle pourra être transféré à d'autres cultures, afin de réduire encore les impacts de l'agriculture sur la nature. Pour l'organisation faîtière de l'apiculture, il est clair que tous ces efforts doivent permettre d'améliorer sensiblement la situation des abeilles aussi bien mellifères que sauvages.

Déclaration d'intention à télécharger