La brumisation à froid déconseillée par le SSA

En Suisse, il existe un nombre croissant d’appareils permettant une brumisation à froid de l’acide oxalique. Le SSA déconseille leur utilisation pour les raisons suivantes :

  • En suisse, l’acide oxalique est autorisé uniquement pour les trois utilisations suivantes : sublimation, dégouttement et pulvérisation. Une autorisation pour la brumisation fait défaut.
  • L’acide oxalique ne doit être utilisé que pour des colonies exemptes de couvain. L’OSAV déconseille formellement d’utiliser l’acide oxalique en présence de couvain.
  • Les appareils de brumisation à froid ou à ultrasons pour l’acide oxalique n’offrent aucun avantage marquant par rapport à la sublimation (voir publication du CRA concernant un essai dans ALP science N° 533).
  • Des tests scientifiques font souvent défaut pour les brumisateurs à froid disponibles dans le commerce. De ce fait, il manque la preuve d’une efficacité satisfaisante et d’une bonne tolérance par les abeilles. Pour le RuBee OX, par exemple, il n’existe pas de tels tests. De plus, cet appareil émet trop peu d’acide oxalique pour offrir une efficacité suffisante. L’essai du CRA décrit dans ALP science N° 533 a défini le niveau d’émission minimum requis, lequel n’est pas atteint avec RuBee OX.