L'apiculture s'oppose à la réduction des surfaces de biodiversité

Deux interventions, à l'ordre du jour de la session d'hiver en cours, s'opposent à la future disposition selon laquelle la part des surfaces de promotion de la biodiversité (SPB) devrait atteindre 3,5 % des terres ouvertes. Ainsi, davantage de surface devrait être disponible pour la production alimentaire. apisuisse, l'organisation faîtière de plus de 18 000 apicultrice et apiculteurs, s'y oppose dans une lettre adressée aux membres du Conseil national et du Conseil des États.

Vers le communiqué de presse