Contrôle du couvain et sélection

Le contrôle du couvain est l’une des mesures les plus importantes pour reconnaître des maladies à un stade précoce. Il faut ouvrir les ruches et évaluer l’état de santé des colonies quand les muscaris ou les primevères des bois fleurissent et que les températures le permettent (15 degrés au minimum).

Que faire?
De petites colonies avec un nid à couvain sain doivent être réunies avec une colonie forte. Des colonies faibles avec un nid à couvain lacunaire, qui sont agressives ou qui se développent mal doivent immédiatement être soufrées. Cela permet également d’éviter la transmission de maladies. En cas de suspicion de loque américaine ou européenne, il faut impérativement faire appel à l’inspecteur des ruchers avant d’éliminer des colonies.

 

Différences entre un couvain sain et un couvain malade:

Caractéristiques d’un couvain sain Symptômes probables d’une maladie

•    nid à couvain compact
•    larves nageant dans la gelée nourricière
•    larves reflétant des couleurs nacrées
•    anneaux de segments bien visibles sur les larves couchées de côté

 

•    nid à couvain lacunaire
•    larves au sec
•    couleur trouble à gris/brun des larves
•    dissolution de la structure des larves
•    larves couchées sur le dos
•    larves décomposées
•    masse noire dans la partie inférieure des cellules

 

Différences entre des colonies faibles et de petites colonies ayant de l’avenir:

Petite colonie ayant de l’avenir Colonie faible

•    nid à couvain compact
•    beaucoup de nourriture ouverte
•    abeilles saines et vivaces
•    développement visible de la colonie

 

•    nid à couvain lacunaire
•    pas de nourriture ouverte
•    manque de nourriture
•    pas de développement visible de la colonie
•    comportement agressif

 

Vers les courts métrages «Evaluation et sélection de colonies»: Dadant   / Ruche suisse  

Vers l'aide-mémoire 4.7. Evaluation et sélection de colonies